Fun learning

22 mars 2018

Apprentissage des nombres de 11 à 19 avec la pédagogie Montessori

Apprentissage des nombres de 11 à 19 avec la pédagogie Montessori (et la première table de Seguin)

La pédagogie développée par Maria Montessori propose des outils permettant une approche concrète par la manipulation ainsi qu’une progression conçue pour n’aborder qu’une difficulté à la fois. L’apprentissage des nombres de 11 à 19 avec la « première table de Seguin » va être décomposé en plusieurs étapes qui vont permettre de comprendre la construction de ces nombres et d’apprendre leur vocabulaire spécifique. Le matériel présenté ici permet de faciliter la manipulation. On peut également le ranger dans un classeur pour l'amener à l'école ou continuer plus tard un travail en cours.

 

Prérequis à l'apprentissage des nombres de 11 à 19.

Il est nécessaire de vérifier que la personne connait les nombres de 1 à 10 : leurs noms et la quantité qu’ils représentent. Chaque quantité est associée à une couleur ce qui permettra d’utiliser les étiquettes des barrettes de perles sans avoir à recompter à chaque fois.

On peut commencer par revoir le nom des quantités de 1 à 10  ou si nécessaire en faire l’apprentissage en suivant la leçon en trois temps. Chaque étape de la leçon en trois temps est travaillée aussi longtemps que nécessaire.

Leçon en trois temps pour les nombres 1, 2 et 3 :

Seguin2

-Premier temps : Désigner et nommer chaque "étiquette perles" ( "C'est un", "c'est deux", "c'est trois")

-Deuxième temps : Demander à la personne de montrer chaque quantité ("montre-moi un", "montre-moi deux", "montre-moi trois") dans l’ordre puis dans le désordre.

-Troisième temps : Désigner une quantité et demander à la personne de la nommer (« Qu’est que c’est ? ») dans l’ordre puis dans le désordre.

Vous procèderez de la même manière pour les "étiquettes perles" suivantes en les présentant trois par trois.

 Puis les quantités sont associées aux chiffres :

Dans l’ordre

Seguin3

Dans le désordre :

Seguin4

 

Apprendre les noms des quantités de 11 à 19.

On commence avec 11, 12 et 13:

Seguin9

-Premier temps : Placez une étiquette dizaine sur le support et à sa droite l’étiquette unité : « Dix et un s’appellent onze ». On peut compter à partir de 10 : « 10, 11 » en désignant la dernière perle de la dizaine puis l’unité. Procédez de la même manière pour 12 et 13

-Deuxième temps : Demandez à la personne de montrer chaque quantité ("Montre-moi…") dans l’ordre puis dans le désordre.

-Troisième temps : Désigner une quantité et demander à la personne de la nommer ("Qu’est-ce que c’est ?"), dans l’ordre puis dans le désordre

Vous procèderez de la même manière pour les quantités suivantes.

 

Apprendre les noms des symboles de 11 à 19.

Vous allez utiliser la première table de Seguin. On procède comme précédemment en appliquant la leçon en trois temps. Les symboles sont placés sur le 0 du dix.

-"Dix et un s’appellent 11", "Dix et deux s'appellent 12", "Dix et trois s'appellent treize"

-"Montre ..."

-"Qu'est-ce que c'est?"
Et on continue avec 14, 15 et 16 puis 17, 18 et 19

Seguin5

 

Seguin6

 

Associer les quantités et les symboles et construire l’ordre numérique de 11 à 19.

On construit la table de 11 à 19 en  associant les symboles et  la quantité correspondante en perles:

On place le chiffre 1 sur le 10« Dix et un onze », on place les "étiquettes perles"

On place le chiffre 2 sur le 10 « Dix et deux douze », on place les "étiquettes perles"

Et ainsi de suite.

Seguin7

Seguin8

 

Vous pouvez retrouver ce matériel adapté sur le site FunLearningfr

table de Seguin

 

Posté par funlearning à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


15 mars 2018

Découvrir l’addition et la soustraction à l'aide des principes de la méthode Singapour.

Additionner avec des « histoires » de bonbons.

Approche concrète:

Je mets 2 bonbons bleus dans la boîte puis j’ajoute 3 bonbons orange.

Je compte le nombre total de bonbons, il y en a 5.

Quand je réunis 2 bonbons (une partie) et 3 bonbons (l’autre partie) j’obtiens un total de 5 bonbons.

Je peux dire : 2 et 3 font 5. Il y a 5 bonbons en tout.

addition1

Introduction du signe de l’addition et du signe « égal »

On présente le symbole + qui sert à « mettre ensemble », « réunir », « ajouter », « additionner » et le symbole = qui signifie « est pareil que « est égal à ».

On reprend le support précédent et on y associe la « phrase mathématique »(carte addition) qui correspond à l’histoire. On déplace la réponse sur la carte addition.

addition2

 On peut dire:"deux plus trois est égal à cinq"

Les premières additions

A partir d’une « phrase mathématique » (carte addition), je vais raconter une histoire de bonbons et trouver le résultat de l’addition.

On place une « carte addition » par exemple 2+1 et on commence notre "histoire": dans la boîte je mets 2 bonbons bleus(une partie) et 1 bonbon orange (l'autre partie), il y a 3 bonbons en tout:

add1

Il y a 3 bonbons en tout c'est le résultat de l'addition:

addiction3

 

 Soustraire avec des histoires de fleurs

Approche concrète

En tout, il y a 5 fleurs dans mon jardin :

soustraction1

 

Je cueille 3 fleurs (j'en cueille une partie): 

soustraction2

Il reste 2 fleurs dans mon jardin (l'autre partie).

Vous pouvez plier le support pour faire « disparaitre les fleurs cueillies »:

soustraction3

 

Introduction du signe de la soustraction

On présente le symbole "moins": en mathématiques, quand on retire une partie on écrit - et on dit « moins »

On place la carte soustraction (avec son résultat) qui correspond à la situation.

soustraction4

On peut dire "cinq moins trois est égal à deux"

 

Les premières soustractions

Une carte soustraction (sans résultat) est placée sur le support.

soustraction5

 A partir de la carte, on raconte une histoire de fleurs pour trouver le résultat.

« Dans mon jardin il y a 8 fleurs en tout »,On place les fleurs sur le support :

 

soustr1

 

 On continue l’histoire : «Je cueille 3 fleurs (partie 1) » :

soustraction6

 On compte : « Il me reste 5 fleurs » (partie 2):

 

soustr2

Et on complète le résultat:

soustraction7S

On dit: « huit moins trois est égal à cinq »

 

Vous pouvez retrouver nos supports « Mes premières additions » et « Mes premières soustractions »sur le site FunLearning

soustractionacheter  acheter

 

 

Posté par funlearning à 15:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

15 février 2018

Théorie de l'esprit et émotions.

 

Théorie de l’esprit et émotions.

 
Pour comprendre et prédire les émotions et les comportements des autres, il faut être capable de prendre en compte leurs pensées, désirs ou croyances puis d’interpréter ces informations.
Certaines émotions peuvent être liées à la réalisation ou non du désir d’une personne et découler du lien entre ce que la personne veut et la réalité. D’autres émotions peuvent être basées sur une croyance, correcte ou faussse,  et ainsi dépendre du lien entre ce que la personne veut, ce qu’elle pense et la réalité. Nous allons présenter ici des exercices sur ces deux situations, les émotions basées sur les désirs et les émotions basées sur les croyances. Il est nécessaire d’avoir réalisé auparavant des activités sur la reconnaissance des émotions (sur images puis photos) et sur le lien entre situation et émotion ( par exemple « son jouet est cassé, il est triste).

 

Apprendre à reconnaitre les émotions basées sur les désirs.


Il faut se mettre à la place du personnage et prendre en compte son désir pour pouvoir déterminer si ce désir va être satisfait et mener à la joie ou non satisfait et mener à la tristesse.

Situation de désir satisfait:

BL01

Que veut Nina ?
Que ressent-elle quand elle monte dans le carrousel? (Est-ce qu’elle est triste ou contente ?)
Pourquoi Nina est-elle contente ?

 

Situation de désir non satisfait:

BL02

Que veut Nina ? 
Que ressent-elle quand elle monte dans la grande roue ? (Est-ce qu’elle est triste ou contente ?)
Pourquoi Nina est-elle triste ?

 

Apprendre à reconnaitre les émotions basées sur les croyances.


Ces émotions sont basées sur le lien entre ce que la personne veut, ce qu’elle pense ou croit qu’elle va avoir et la réalité. Quatre situations peuvent se présenter : la croyance du personnage est correcte et son désir satisfait, la croyance est correcte mais son désir non satisfait, la croyance est fausse et son désir satisfait et enfin, la croyance est fausse et son désir non satisfait.


Situation de croyance juste et de désir satisfait :

BL03


Que veut Tom ?
Que pense-t-il/croit-il qu’il aura ?
Tom veut veut une glace à la fraise, il pense qu’il va avoir une glace à la fraise. Comment se sent-il ?(Est-il triste ou content)
Pourquoi se sent-il content?

On déplie la fiche:

BL04

Que veut Tom ? Comment se sent-il quand il reçoit une glace à la fraise (Est-il triste ou content ?)

 

Situation de croyance fausse et de désir satisfait :

BL05

 

Que veut Tom ?
Que pense-t-il/croit-il qu’il aura ?
Tom veut veut une glace à la fraise, il pense qu’il va avoir une glace à la vanille. Comment se sent-il ?(Est-il triste ou content)
Pourquoi se sent-il triste?

On déplie la fiche:

BL06

 

Que veut Tom ? Comment se sent-il quand il reçoit une glace à la fraise (Est-il triste ou content ?)

 

 

Situation de croyance fausse et de désir non satisfait :

BL07

 Que veut Tom ?

Que pense-t-il/croit-il qu’il aura ?
Tom veut veut une glace à la fraise, il pense qu’il va avoir une glace à la fraise. Comment se sent-il ?(Est-il triste ou content)
Pourquoi se sent-il content?

On déplie la fiche: 

BL08

Que veut Tom ? Comment se sent-il quand il reçoit une glace à la vanille (Est-il triste ou content ?)

 

 

Situation de croyance juste et de désir non satisfait :
BL09

 Que veut Tom ?

Que pense-t-il/croit-il qu’il aura ?
Tom veut veut une glace à la fraise, il pense qu’il va avoir une glace à la vanille. Comment se sent-il ?(Est-il triste ou content)
Pourquoi se sent-il triste?

On déplie la fiche:

BL10

 Que veut Tom ? Comment se sent-il quand il reçoit une glace à la vanille (Est-il triste ou content ?)

 

Vous pouvez retrouver nos fiches " émotions et théorie de l'esprit" sur le site FunLearning

(12 fiches "émotions basées sur les désirs" + 12 fiches "émotions basées sur les croyances")

 

 

émotions et théorie de l'esprit

 

 

Posté par funlearning à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2018

Conjugaison et pédagogie Montessori: les petits verbes rouges

 

Conjugaison et pédagogie Montessori : les « petits verbes rouges ».


Les « petits verbes rouges » sont constitués de 7 verbes : être, avoir, chanter, finir, prendre, savoir et partir. Chaque verbe est conjugué aux 4 temps simples de l’indicatif (présent, imparfait, futur et passé simple).
Le matériel que nous présentons comporte un support fixe et des étiquettes munies de Velcro ce qui va permettre de faciliter la manipulation ou tout simplement de ranger l’activité en cours pour pouvoir la terminer plus tard.

verbes rouges6

  C’est un matériel dont l’objectif est d’abord l’apprentissage de la lecture des terminaisons des verbes mais qui va également contribuer à poser les bases de la conjugaison des verbes des différents groupes aux quatre temps simples de l’indicatif en travaillant sur l’ordre des pronoms, leur relation avec la terminaison du verbe. Les points communs entre temps et terminaisons seront également observées et commenceront à être mémorisées.

Quelques idées pour utiliser les petits verbes rouges.


-> Un matériel de lecture : les terminaisons des verbes peuvent nécessiter un apprentissage spécifique comme par exemple ne pas prononcer le « ent » de la troisième personne du pluriel ou bien la lecture de sons tels que « es », « est » dans la conjugaison du verbe être ou « es » à la deuxième personne du présent des verbes du 1ier groupe.

vr


-> Travailler sur l’ordre des pronoms et leur sens
 « Quand c’est toi qui mange, tu dis ? …..mange », « quand c’est moi qui mange, tu dis ……manges » et ainsi de suite en plaçant les pronoms sur le support. On peut ajouter des gestes ou pictogrammes représentant les pronoms si l’exercice est difficile.

 verbes rouges1

 

-> Se familiariser avec la conjugaison

En reconstituant la conjugaison d’un verbe à un ou plusieurs temps. 

En plaçant les pronoms d’abord :

On peut commencer en respectant l’ordre des pronoms puis placer les pronoms dans un ordre aléatoire en demandant d'y associer la bonne forme verbale au fur et à mesure.

 

vr1

Ou en plaçant le verbe conjugué en premier:

 verbes rouges3

 

 On peut travailler sur un ou plusieurs temps

 verbes rouges2

 

verbes rouges4

 

verbes rouges5

 

-> Aller plus loin avec la conjugaison :
En mélangeant plusieurs verbes à associer aux pronoms, avec un seul temps ou plusieurs.

vr2

 

Vous pouvez retrouver "Les petits verbes rouges" Montessori sur le site FunLearning

 acheter

 

Posté par funlearning à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 février 2018

Les tableaux à double entrée.

 

 

Trier, classer, organiser, se repérer dans l’espace

 

Les tableaux à double entrée permettent d’organiser des informations en tenant compte d’au moins 2 critères. Ils font appel à la capacité de penser en terme de catégories, permettent de développer le raisonnement abstrait et préparent au travail d’organisation et de gestion de données qui sera réalisé tout au long des cycles 2 et 3. Le matériel présenté ici permet d’apprendre à compléter un tableau en 4 étapes progressives.

 

Pour se familiariser avec le matériel et vérifier les pré requis quelques idées d’activités: 

Trier avec un critère de couleur

trier1 (2)

trier2 (2)

 

 Trier  avec un critère de forme

trier3 (2)

 

trier4 (2)

 

Notion de ligne, de rangée

 ligne1 (2)

 

Notion de colonne

colonne (2)

 

Trouver l’intrus

intrus (2)

 

 

Apprenons maintenant à compléter un tableau à double entrée

 

Etape 1: croiser 2 critères en ligne

tableaux double entrée1 (2)

 

Etape2: croiser 2 critères en colonne

tableaux double entrée2 (2)

 

Etape3 : tableau double entrée à 2 lignes avec un repère de couleur

tableaux double entrée3

 

 Etape4: tableau double entrée à 2 lignes sans repère de couleur

 tableaux double entrée4 (2)

 

 Vous pouvez retrouver nos tableaux à double entrée sur le site  FunLearning

 

tde

Posté par funlearning à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 janvier 2018

Apprentissage de la lecture de l'heure.

Un apprentissage de la lecture de l'heure adapté.

Lire l’heure est un apprentissage complexe qu’il est nécessaire de décomposer en petites étapes progressives. Si la compréhension de la personne le permet, on pourra y ajouter une approche sensorielle des durées avec l’horloge d’apprentissage Montessori.

Apprendre à lire l’aiguille des heures.

L’aiguille des heures est la petite aiguille.

Pour lire l’heure il faut lire le chiffre qu’elle pointe.

Quand l’aiguille pointe le 12 on peut proposer dans un premier temps 12h puis 0h, midi ou minuit.

On peut utiliser l’horloge d’apprentissage en retirant l’aiguille des minutes pour un apprentissage par manipulation et/ou les fiches  pour un apprentissage plus structuré.

 heure1heure2

L’aiguille des heures ne pointe pas toujours précisément un chiffre, elle pointe fréquemment entre deux chiffres et il est nécessaire de s’entraîner à cette situation spécifique.

Dans ce cas, pour lire l’heure il faut lire le plus petit chiffre (sauf quand l’aiguille est entre le 12 et le 1 car le 12 est en réalité « 0 heure » pour les heures du matin : on peut présenter cette situation  plus tard)

heure3

Apprendre à lire l’aiguille des minutes.

L’aiguille des minutes est la plus grande (longue) aiguille.

L’écart entre 2 chiffres parcouru par la grande aiguille correspond à 5minutes. Pour lire les minutes, on peut compter de 5 en 5 ou multiplier par 5 le chiffre indiqué par l’aiguille des heures. 
On utilise les fiches et/ou l’horloge d’apprentissage avec seulement l’aiguille des minutes et si cette étape intermédiaire est nécessaire on utilise les chiffres des minutes que l'on dispose en comptant de 5 en 5

heure4heure5

 

L’aiguille des minutes peut également pointer entre deux heures et l’on peut choisir plusieurs stratégies en fonction des difficultés de la personne.

->On peut utiliser la même stratégie que pour l’aiguille des heures afin d’éviter d’avoir à faire un apprentissage supplémentaire. Les minutes ne seront pas lues de manière précise mais cela restera tout à fait fonctionnel.

->On peut proposer de choisir le chiffre multiple de 5 le plus proche.

-> Avec l'horloge d'apprentissage, on peut aller plus loin dans l’apprentissage et apprendre à lire les minutes précises encomptant les petites graduations.

heure6

Lire l’heure avec les deux aiguilles : l’heure juste.

Quand la grande aiguille pointe le 12, il s'est écoulé 0 minute. On lit l’heure pointée par l’aiguille des heures : c’est l’heure juste .

 heure7

Lire l’heure avec les deux aiguilles :

Il faut lire l’heure pointée par la petite aiguille puis les minutes pointées par la grande aiguille.

heure8

Lire l’heure avec les deux aiguilles : lire les quarts et les demies.

La grande aiguille pointe vers le trois, on peut lire « et quart » (elle a parcouru un quart de tour)

La grande aiguille pointe vers le 6, on peut lire « et demie » (elle a parcouru un demi tour)

Les quarts et les demies s’utilisent seulement pour les heures du matin.

heure9

Approche sensorielle de la notion de durée.

La durée représentée par une heure ou un certain nombre de minutes est une notion extrêmement abstraite quand elle est abordée sur une horloge. Pour qu’elle ait du sens elle va être rattachée, dans le cadre de la pédagogie Montessori, à une activité vécue par la personne de manière régulière et qui dure une heure, une minute ou cinq minutes.
Cette approche sensorielle doit être adaptée à la compréhension de la personne.

La notion d’heure avec l’aiguille des minutes.

On utilise l’horloge d’apprentissage avec seulement la grande aiguille des minutes placé sur le 12 et nous racontons une histoire du quotidien (par exemple une promenade, un entraînement sportif etc.) en déplaçant la grande aiguille jusqu’à ce qu’elle est effectuée un tour : il s’est écoulé 1h

heure10

La notion d’heure avec l’aiguille des heures.

On utilise l’horloge avec cette fois seulement la petit aiguille des heures et nous racontons la même histoire en déplaçant la petite aiguille du 12 jusqu’au 1 : il s’est écoulé 1h.

On remarque la petite distance parcourue par la petite aiguille par rapport à la grande.

heure11

On a appris que lorsque la grande aiguille effectue un tour complet il s’est écoulé 1h, plus tard on pourra compter les minutes de 5 en 5 en déplaçant l’aiguille et constater qu’une heure est égale à 60 minutes.

La notion de minute.

Qu’a-t-on le temps de faire pendant une minute ? Ecrire son prénom, faire un câlin, manger un biscuit… Pendant 5 mn ? Faire un dessin, écouter une chanson, lire un petit livre... On peut mesurer le temps avec un sablier ou un timer pour réaliser ces actions puis montrer le déplacement de l’aiguille sur l’horloge quand il s’écoule 1 ou 5 minutes.

heure12

Vous pouvez retrouver les fiches "j'apprends à lire l'heure" ainsi que l'horloge d'apprentissage Montessori sur notre site  FunLearning

 

horloge (1)horloge (2)

 

 

 

Posté par funlearning à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,